Le matcha , occasionnellement écrit maccha, est une poudre très fine de thé vert moulu, qui a été broyée entre deux meules en pierre.

 

On attribue à la Chine et à la dynastie Song, l’invention même du thé matcha en poudre. Ce n’est qu’au 12ème siècle que ce thé apparaît au Japon. Au XVIe siècle, il est entièrement intégré à la culture japonaise quand le maître de thé Sen no Rikyû le désigne comme tant le thé à utiliser durant chanoyu, la cérémonie du thé japonaise.

Pour obtenir ce thé en poudre vert couleur jade, il faut couper des jeunes pousses de tencha (trois semaines avant l’heure de la récolte), les passer à la vapeur pour garder la chlorophylle puis dans un four pour les faire sécher, avant de les réduire en poudre fine (« matcha ») entre deux pierres. Pour le consommer, il suffit de mélanger cette poudre dans une eau à 70°C et de mélanger grâce à un fouet en bambou (ou énergiquement avec une petite cuillère).

 

Même si ce thé vert  en poudre est plutôt populaire auprès des initiés ou amoureux du Japon, le matcha devient un allié de taille dans les conseils alimentaires et culinaires populaires en occident.

Le thé matcha , c’est quoi ?
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *